FREQUENTLY ASKED QUESTIONS

L’histoire de la marque Balyo commence en 2005, lorsque deux jeunes ingénieurs, Raul Bravo et Thomas Duval, se rencontrent.

Plus de 500 chariots robotisés Driven by Balyo sont actuellement exploités à l’échelle mondiale.

Balyo est représentée et dispose de bureaux dans 3 régions : AMÉRIQUES (WOBURN, ÉTATS-UNIS), APAC (SINGAPOUR, SG), EMEA- HQ (IVRY SUR SEINE, FR). Chaque bureau régional se compose d’équipes de vente, de gestion de projet, d’installation et de service après-vente.

Les partenaires ont pour objectif d’assurer la promotion et la vente  des produits Driven by Balyo au sein de leurs réseaux. À terme, les accords ont également pour objectif le transfert des  activités de production, de gestion de projet et d’installation au partenaires de Balyo.

Cela dépend du type de chariot et du partenaire concerné. Bien que Balyo fabrique actuellement la plupart de ses chariots robotisés, elle transfère progressivement cette tâche vers ses partenaires.

Balyo est propriétaire du modèle logiciel et matériel. La Movebox et les composants sont fabriqués par un fournisseur tiers, puis intégrés aux robots par Balyo.

C’est Balyo qui se charge de la conception et des évolutions logicielles. Les principales fonctions de notre système sont conçues en interne et brevetées.

Les chariots robotisés de la gamme Driven by Balyo sont équipés de la fonction « Double mode », à savoir qu’ils peuvent aussi bien fonctionner en mode automatique que manuel.

Notre réseau de partenaires est chargé de la fourniture des pièces détachées des chariots de base et robotisés. Le processus est exactement identique à celui mis en œuvre pour les chariots élévateurs manuels.

Non. De manière générale, nos clients forment leurs caristes à travailler sur d’autres processus logistiques ou de fabrication, afin d’augmenter la productivité, sans pour autant embaucher de personnel supplémentaire.

Selon l’effectif et le type d’industrie, le ROI peut varier de 13 à 24 mois.

Le système est entièrement évolutif. Vous pouvez très bien débuter avec une seule unité, puis en rajouter ultérieurement.

Compter de 1 à 15 jours-hommes en fonction de la complexité du circuit, la taille de la flotte, les conditions spécifiques, etc.

Balyo est propriétaire du modèle logiciel et matériel. La Movebox et les composants sont fabriqués par un fournisseur tiers, puis intégrés aux robots par Balyo.

La solution Balyo peut être interfacée avec de nombreux WMS ou ERP. 

Les chariots robotisés communiquent entre eux grâce au Robot Manager Balyo. Cette tour de contrôle communique avec tous les chariots robotisés par un réseau sans fil. Le Robot Manager assigne également les missions aux robots et régule le trafic en coordonnant la flotte.

Le réseau Wi-Fi du client doit être conforme aux normes IEEE (802.11 a/b/g/n), et utiliser les fréquences 2,4 GHz ou 5 GHz. Le réseau Wi-Fi du client doit être adapté aux canaux spécifiés par BALYO dans les spécifications techniques du réseau du client.

Deux niveaux différents de cryptage existent selon le type de réseau Wi-Fi : Personnel et Entreprise.
Wi-Fi Personnel : TKIP et AES (CCMP)
Wi-Fi Entreprise : EAP-MSCHAPv2
De nombreux types de cryptages étant disponibles pour le Wi-Fi Entreprise, certains devront être examinés par Balyo afin de vérifier leur compatibilité. 

DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol ou Protocole de configuration dynamique des hôtes), est un protocole de gestion de réseau utilisé sur TCP/IP permettant à un serveur de demander automatiquement les adresses IP et les paramètres du réseau. Ce protocole élimine l’opération d’affectation manuelle des adresses IP sur les dispositifs réseau.
Les systèmes robotiques BALYO sont compatibles avec deux types de configurations différents :
– statique (IP fixe) pour tous les dispositifs (COMBOX, stations de base, robots)
– DHCP, protocole compatible uniquement avec les robots, tous les autres dispositifs tels que les COMBOX doivent être configurés avec une adresse IP fixe.

La cartographie d’un bâtiment constitue l’étape initiale de tout projet. Pour assurer une navigation précise, l’algorithme de navigation compare le carte de votre bâtiment avec les données collectées temps réel. Le processus de cartographie peut prendre de quelques heures à plusieurs jours, selon la taille de la zone de travail du robot.

Au moins deux personnes interviendront lors de votre projet :
– un Chef de Projet, qui travaille à vos côtés afin de structurer l’objectif du projet, les jalons et la planification.
– un Installateur, qui est responsable de la cartographie, de la conception du circuit, de l’étude de faisabilité et des essais de sécurité.

Les exigences peuvent varier selon le type et l’objectif du projet, mais certaines conditions doivent néanmoins être respectées :
– vérifier la couverture Wi-Fi de la zone d’exploitation des chariots robotisés
– avoir terminé l’installation des branchements électriques et du réseau de communication pour les COMBOX 
– interfacer les COMBOX aux équipements qui seront en communication avec le Robot Manager : convoyeurs, filmeuses, portes etc.
– marquer les sols tel qu’indiqué sur le document d’analyse de risques
– préparer les emplacements de prise et de pose
– vérifier que les voies empruntées par le robot sont propres et plates
– configurer un ordinateur répondant aux spécifications d’installation du Robot Manager
– familiariser et former les employés à la cohabitation homme / robot

L’installateur intervient en deux temps :
1. Avant la livraison
– examen des spécifications client
– préparation et tests du Robot Manager
– réalisation des tests de réception en usine avant l’expédition des robots
2. Après la livraison sur site
– vérification et validation de la configuration du réseau
– cartographie du bâtiment
– tests des systèmes de freinage et de sécurité
– création et mise en place des zones de navigation des robots
– installation du Robot Manager
– réalisation des tests et configuration des points de prise et de pose
– examen et tests complets de l’installation
– montée en puissance, exécution de la mise en production conformément aux spécifications
– transfert de propriété

La technologie de navigation par géoguidage Driven by Balyo se base sur la technologie SLAM (Simultaneous Localization and Mapping, ou localisation et cartographie simultanées) associée à celle du LIDAR (Light Detection and Ranging, ou détection et estimation de la distance par la lumière), permettant aux robots de se positionner et de naviguer au sein du bâtiment.
Tout cela prend place dans le cerveau du robot, appelé « Movebox ». Le robot sait exactement où il se trouve sur la carte en comparant les données collectées en temps réel provenant du LIDAR à la carte de référence embarquée dans le Movebox. Cette carte est créée par l’installateur au tout début de la phase d’installation du projet.

Si un obstacle se trouve sur l’itinéraire d’un robot, celui-ci ralentit et s’arrête. Une fois l’obstacle retiré de la zone de détection, le robot redémarre automatiquement sans aucune intervention humaine. Pour des raisons de sécurité, les AMR « Driven by Balyo » sont capables d’éviter les obstacles très simplement, contrairement aux chariots élévateurs autonomes.

La navigation par géoguidage Driven by Balyo ne nécessite aucune infrastructure supplémentaire comme par exemple des réflecteurs, des bandes, des câbles, etc. L’installation de cette solution robotique se révèle plus rapide et économique.

Ce type de navigation dispose d’un nombre de points de référence supérieur à celui d’une navigation traditionnelle, permet donc d’être plus précis et de fonctionner de jour comme de nuit.

Les limites de la technologie de navigation Driven by Balyo peuvent être atteintes dans certains environnements, en particulier ceux qui présentent des zones n’offrant pas suffisamment de points de référence. Ces environnements sont souvent dédiés au stockage des palettes ou de tout autre article temporaire entourant la zone couverte par le LIDAR. Des mesures spécifiques devront être prises et des solutions appropriées mises en œuvre afin de surmonter ces limites. Contactez-nous pour plus d’informations. 

Contrairement aux solutions robotiques faisant appel à une technologie vidéo pour la navigation, la luminosité n’a aucun effet sur le système de navigation Driven by Balyo. Si le robot dispose d’un nombre suffisant de points de référence, les fenêtres et surfaces transparents n’auront aucun impact sur son comportement. La seule restriction applicable à nos robots concerne le lieu d’exploitation : à l’intérieur d’un bâtiment et sur une surface propre et lisse.

Les données de l’odomètre ne sont généralement pas utilisées pour la navigation. L’odomètre du chariot de base peut servir à optimiser les déplacements spécifiques et la précision dans des environnements spéciaux.

Balyo vérifie à toutes les étapes du développement le respect de la réglementation locale, comme par exemple la Directive 2006/42/CE en Europe et la norme ANSI/ITSDF B56.5 – 2019 aux États-Unis. Ces deux normes nous guident et nous permettent de sélectionner, de concevoir et de configurer nos robots conformément aux normes de sécurité les plus rigoureuses.

Les robots Driven by Balyo combinent des capteurs de sécurité personnelle (champ de sécurité matérielle) et de détection d’obstacles afin de garantir une sécurité maximale. La sécurité personnelle est de niveau PL-D, à savoir une boucle de décision indépendante du logiciel du robot. Le champ de détection logicielle assure la détection d’obstacles, dont les données sont traitées par le logiciel intelligent du robot.

Les mesures et la logique de sécurité sont configurées de manière à répondre à la fois aux normes et au site du client. Selon les activités du client et le type de charges manipulées, Balyo pourra s’adapter aux exigences du site. Une fois configuré et approuvé, le système de sécurité ne pourra être modifié que par un technicien qualifié.

Balyo a développé une fonction spécifique de « détection 3D de rayonnage » garantissant la prise ou pose de charge en rayonnage en toute sécurité. La caméra 3D installée, avec fonction de reconnaissance de palette, analyse le type de palette et permet d’ajuster la position du robot afin d’optimiser la prise ou pose. Cette technologie est intégrée aux chariots robotisés dédiés aux grandes hauteurs (jusqu’à 12 mètres)

Respectant strictement la réglementation, tous nos systèmes de sécurité sont de niveau PL-D et intègrent des capteurs avec une boucle de sécurité spécifique fonctionnant indépendamment du logiciel du robot. Balyo possède également un grand savoir-faire en matière de sécurité, qui va bien au-delà de la simple conception et qui tient compte des activités et des types de produits afin de trouver le parfait équilibre entre performances et sécurité.

Détection dynamique des courbes : les champs de sécurité avant et arrière du robot s’adaptent à sa trajectoire, afin d’éviter les arrêts intempestifs et d’optimiser la productivité.

Détection 3D de rayonnage : une fonction qui garantit une prise/pose optimale des palettes à partir des ou sur les rayonnages grandes hauteurs, tout en assurant sécurité et efficacité.

NOUS CONTACTER