Parlez à un expert

Puis-je automatiser mes processus ?

Admin 23 décembre 2020
 

Aujourd’hui, près de 65 % des coûts de fonctionnement des entrepôts sont dédiés à la main d’œuvre. Chaque année, plus de 170 milliards d’euros sont ainsi dépensés en salaires pour déplacer des palettes.

Pour optimiser ces coûts, l’automatisation des transferts de charges intra-logistiques est souvent l’une des possibilités étudiées, s’inscrivant parfaitement dans la logique d’entrepôt connecté ou d’industrie 4.0.

Voici les principaux facteurs qui vous aideront à décider quant à une éventuelle automatisation de vos processus :

Terrain propice à l’automatisation

La productivité de votre chaîne d’approvisionnement ou de votre entrepôt n’est pas au niveau attendu ? Votre chaîne d’approvisionnement se compose de trop nombreuses étapes consistant en des tâches à faible valeur ajoutée ou répétitives ? Dans ce cas, l’automatisation est le système parfait à mettre en place pour rationaliser vos installations.

En outre, le type d’application constitue une dimension importante de votre prise de décision. L’automatisation est possible pour une grande variété d’applications, mais pour certaines, comme les déplacements de charges sur support palette, l’automatisation et les AGV en particulier sont extrêmement fiables, sûrs et efficaces. Si la plupart de ces transferts de charges se passent à l’intérieur de vos bâtiments ou si le stockage s’y fait sur rayonnages, il pourrait s’avérer de plus en plus nécessaire d’envisager l’automatisation.

Un autre aspect important de la vie d’une usine ou d’un entrepôt est la gestion des données. Alors que les pratiques lean se trouvent peu à peu au cœur de toutes les chaînes d’approvisionnement, la gestion et de l’analyse des données est un véritable support pour les prises de décisions relatives à la gestion des flux. Cela signifie qu’il est impératif que les données soient consistantes tout au long des processus : contrôle de l’inventaire, optimisation du stockage et la réduction des temps de des cycles opérationnels : en somme, la connectivité entre systèmes est devenue primordiale. L’automatisation s’inscrit complètement dans cette logique et vous sera grandement bénéfique.

Faites plus avec les mêmes employés / les questions sociales

La gestion des employés est l’une des principales préoccupations des usines ou entrepôts. Ces préoccupations concernent la disponibilité de la main d’œuvre, son coût élevé ou encore les employés devant passer la plupart de leur temps à exécuter des tâches à faible valeur ajoutée. Tous ces processus peuvent affecter l’efficacité de vos opérations.

L’automatisation est une des solutions possibles pour pallier ces problématiques. En créant un environnement collaboratif, les employés peuvent graduellement s’en remettre à des systèmes automatisés tels que les AGV pour les tâches répétitives, ce qui libère les employés qui peuvent alors être davantage formés et mettre leur savoir-faire à profit sur d’autres tâches (analyse des données, optimisation des flux etc.)

Faire face aux besoins d’expansion / la flexibilité

L’automatisation est un processus continu et l’une des décisions les plus importantes qu’une entreprise puisse prendre.

Puisque l’automatisation se concentre essentiellement sur la modification/réorganisation des méthodes de travail actuelles des entreprises, celles-ci doivent faire preuve de flexibilité pour mettre en place et utiliser de tels systèmes. L’installation et la maintenance doivent figurer parmi leurs objectifs fondamentaux.

L’automatisation ne porte ses fruits que si les entreprises appliquent continuellement des pratiques lean et restent à l’affût de toute amélioration possible.

Les entreprises qui envisagent l’automatisation doivent être prêtes à cela et se montrer flexibles pour en tirer pleinement profit.

Conditions préalables

Enfin, la possibilité d’automatisation de vos processus dépend du respect des conditions préalables qui sont essentielles à la mise en place et au fonctionnement d’un système automatisé.

Voici quelques-unes de ces conditions préalables pour un système d’AGV :

Le type de sol

Les systèmes d’AGV ne fonctionnent que sur un sol plat et lisse. Si ce critère n’est pas respecté, l’entreprise devrait envisager d’y remédier.

Les points de référence pour la cartographie

Les systèmes d’AGV avancés fonctionnent avec la géonavigation. Les entreprises n’ont besoin d’aucune infrastructure ou bande magnétique particulière. Cependant, un nombre suffisant de points de référence (structures) doit être disponible pour une cartographie efficace du site par l’AGV.

Chargements sur palette

Les systèmes d’AGV ne peuvent automatiser que les déplacements de marchandises sur palette ou support de charge équivalent.

Niveau d’activité minimal permettant de tirer avantage de l’automatisation

Pour une optimisation maximale, la charge de travail actuelle et le rendement d’une usine doivent être suffisamment élevés pour pouvoir envisager l’automatisation. Une chaîne d’approvisionnement fonctionnant avec une seule équipe et des distances de prise/pose courtes n’est pas la candidate idéale à l’automatisation.

En résumé

Maintenant que vous connaissez les facteurs les plus importants, vous devriez y voir plus clair sur la nécessité ou non d’automatiser vos processus. Si vous vous êtes identifié à chacun des points repris ci-dessus, l’automatisation vous sera grandement bénéfique. Dans ce cas, il est important de comprendre si votre usine/entrepôt est prêt à prendre le train de l’automatisation.

New call-to-action