Navigation

Le "Géoguidage", navigation sans infrastructure.

Notre technologie de navigation par "Géoguidage", est basée sur un principe simple : apprendre et reconnaître la singularité d’un bâtiment.

Équipé d’un scrutateur laser dédié à la navigation (LIDAR*), le chariot robotisé Driven by Balyo se localise en s’appuyant sur la reconnaissance d’éléments fixes à l’intérieur du bâtiment : murs, rack, colonnes, machines etc. Le chariot élévateur va ainsi scanner son environnement à 360° et corréler ce qu’il voit en temps réel avec la carte de référence programmée lors de l’installation. Le robot géoguidé connaît donc sa position et l'environnement dans lequel il va évoluer. 

*LIDAR = Light Imaging Detection And Ranging

Comment le robot connaît-il son environnement ?

L’apprentissage de l’environnement est une étape cruciale lors de l’installation de nos chariots robotisés. Réalisée par nos installateurs, la cartographie d’un bâtiment se déroule en trois étapes : 

  • Étape 1

Déplacé par un installateur, le robot va enregistrer toutes les données qu’il perçoit et les retranscrire sur une carte 2D : murs, racks, chariots, palettes, machines etc. 

        

  • Étape 2

L’objectif étant d’obtenir des points de repère pour nos robots, notre installateur va effectuer un « nettoyage » de cette première carte pour n’en conserver que les éléments fixes : murs, racks et colonnes par exemple. Il s’agit de la carte de référence.

            

  • Étape 3

Une fois le circuit dessiné, la carte de référence est intégrée au calculateur du robot qui peut maintenant comparer en temps réel ce qu’il voit (grâce à son scrutateur laser) à ce qu’il connaît (la carte de référence) pour se localiser et se déplacer. Le robot fonctionne finalement de la même manière qu’un cerveau humain, lorsqu’une personne se déplace. 

                   

Comment le robot se déplace-t-il ?

A l’image des voitures autonomes, nous vous fournissons le chauffeur. Balyo a récemment développé une nouvelle suite logicielle et un calculateur propriétaire, qui joue le rôle de « cerveau » pour le robot. Connecté à tous les éléments mécaniques du chariot de manutention et aux capteurs, il permet d’en prendre le contrôle. Comme un humain, il enverra des commandes au robot pour avancer, stopper, reculer, tourner, lui faire lever ou descendre les fourches etc.

Comment le robot sait où il doit aller ?

C’est vous qui décidez. L’attribution des destinations (stations de prise et de pose) et les missions des robots sont définies par nos clients. Pour comprendre le fonctionnement des missions et du Robot Manager, cliquez ici.

Quelles différences avec la Natural Navigation ou la Vision Navigation ?

  • Natural Navigation

Certains acteurs du marché proposent une navigation dite « naturelle ». Cette navigation, également sans infrastructure, existe depuis de nombreuses années. Cette technologie est généralement cantonnée aux applications AGV dans les couloirs de service d’hôpitaux, là où l’environnement de navigation est contrôlé et simple.Cette technologie recherche des éléments marquants (« feature recognition ») de l’environnement comme une porte spécifique, un pilier avec un profil particulier et les corrèlent à une base de donnée, une librairie de ces éléments.

Les limitations de cette technologie sont connues. Il ne s’agit pas, comme dans le cas de BALYO, d’une technologie de guidage permettant de travailler dans des environnements complexes et reconfigurés régulièrement. Là où le géoguidage BALYO corrèle l’ensemble des éléments fixes en temps réel, la navigation naturelle va rechercher des « réflecteurs virtuels ».La conséquence de cette différence de concept est un niveau de robustesse aux changements bien plus élevée avec la technologie Driven by Balyo.

  • Vision Navigation

La navigation par caméra de vision est de conception totalement différente. La navigation se fait dans ce cas au travers d’images prise en temps réel par une caméra vidéo. Cette navigation est sensible à la lumière (car à la différence des LIDAR utilisés par BALYO, les caméras n’émettent pas leur propre lumière). Cette technologie est actuellement limitée fonctionnellement. Il n’est généralement pas possible de prendre ou déposer des palettes automatiquement.  

Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

  • Aucune infrastructure intrusive
  • Une installation rapide
  • Des modifications de circuits simples
  • Des évolutions et redéploiements faciles à l'intérieur des usines et entrepôts
Episode 1: Navigation
 
Tout savoir sur notre navigation sans infrastructure.
Lire