En quoi les robots ont-ils un impact social positif ?

Admin 8 décembre 2020
 

Aujourd’hui, l’automatisation fait partie intégrante des processus destinés à améliorer les délais, la qualité et la sécurité des flux logistiques. Mais au moment de prendre des décisions stratégiques, les entreprises se penchent-elles sur la question des ressources humaines et de l’impact de la robotisation sur leurs employés ? Voici comment la robotique peut avoir des conséquences positives sur le personnel.

La cobotique

 

Lorsqu’une entreprise a recours à des robots pour sa production, on imagine bien souvent que ces équipements vont se substituer aux pratiques et aux opérations existantes, y compris à la main-d’œuvre.

Si la robotique peut reproduire la plupart des actions humaines dans un entrepôt, la cobotique, en revanche, suscite un intérêt tout à fait justifié. Les tâches répétitives et à faible valeur ajoutée telles que la manutention et le transfert sont prises en charge par les robots, tandis que l’homme peut s’impliquer dans des tâches à plus forte valeur ajoutée pour générer des pratiques lean, accroître la productivité et améliorer l’état d’esprit au sein de l’entreprise.

L’interaction entre l’homme et la machine peut être matérialisée par des boutons d’appel par exemple, lorsqu’une tâche est finie par un opérateur et qu’une palette doit être évacuée.

Pallier les limites physiques humaines

 

Outre l’amélioration des opérations existantes, les robots présentent un autre avantage sur le plan de la main-d’œuvre : ils peuvent réaliser les tâches que l’homme ne peut physiquement effectuer et fournir des solutions complémentaires pour surmonter le manque d’efficacité (meilleure ergonomie).

En affectant des robots collaboratifs à des tâches difficiles, l’entreprise évite blessures et accidents dus aux erreurs et/ou peut éviter l’apparition de problèmes de maladies professionnelles.

De même, certaines tâches à risques, comme la soudure, peuvent être confiées à des robots, les transferts de marchandises fragiles peuvent être pris en charge par des AGV et les opérateurs peuvent être affectés à l’analyse et au suivi de ces machines.

Résoudre des problèmes stratégiques

 

Création d’emplois qualifiés

La cobotique peut générer un besoin en analyse de données, en management et en processus décisionnels et, par conséquent, davantage d’emplois qualifiés. Le salarié bénéficie d’un meilleur savoir-faire, de formations, et crée de la valeur ajoutée pour l’entreprise.

Normes de sécurité

Les AGV actuels effectuent non seulement des déplacements en parfaite autonomie, mais aussi en toute sécurité. Bénéficiant de technologies de pointe et d’une meilleure acceptation dans les entreprises, ils permettent de réduire considérablement les accidents dus à l’erreur humaine ou à d’autres facteurs associés. C’est la raison pour laquelle les salariés des entrepôts les jugent de plus en plus fiables et utiles.

L’avenir du travail

 

La robotique va refaçonner les missions des gestionnaires et des techniciens. Parce que les tâches répétitives seront de plus en plus confiées aux robots, l’homme sera chargé de gérer les données et les opérations résultant de ces avancées. Il devra ainsi acquérir de nouvelles compétences et sera libéré des tâches sans intérêt.

New call-to-action